ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Auvergne

Domaines d'intervention

Changement climatique

La France s'est engagée à limiter ses émissions de gaz à effet de serre de 17% en 2020 et de 75% (facteur 4) en 2050 par rapport à leur niveau de 1990. L'ADEME met en oeuvre les mesures mentionnées dans les différentes lois (loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique - loi POPE, paquet énergie-climat, Grenelle de l’environnement) et prépare la future loi de transition énergétique fondée sur la maîtrise de la consommation énergétique et le développement de l’offre d’énergies renouvelables. L’ADEME s’est dernièrement livrée à un exercice de prospective, « Visions 2030-2050 », portant auprès de l’ensemble des parties prenantes (experts, grand public, décideurs…) une vision énergétique volontariste permettant d’atteindre le facteur 4 en 2050.

 

Changement climatique

Contexte régional

Si le réchauffement se confirmait, les grandes tendances en Auvergne pourraient être :

  • Des températures moyennes en forte augmentation particulièrement en été. Le nord de la région soumis au climat continental serait la zone la plus exposée.
  • Des précipitations moyennes en diminution. L’évolution serait faible au printemps, mais significative pour les autres saisons. L’ouest de la région devrait connaître la baisse la plus importante des précipitations. Le nord et le sud de la région seraient particulièrement sensibles à l’allongement des périodes sèches en été (5 jours de plus en moyenne par rapport à la période de référence en été 2080).

Les vulnérabilités des territoires et des activités en Auvergne seraient nombreuses et concerneraient les activités économiques (énergie, agriculture, industrie, tourisme), la ressource en eau, la biodiversité, la santé humaine, les bâtiments, les infrastructures et plus globalement les aménagements.

Action régionale

L’ADEME Auvergne souhaite contribuer à limiter les émissions de gaz à effet de serre des collectivités (atténuation) et permettre au territoire d’anticiper les modifications à venir (adaptation).

Pour cela, elle a apporté son expertise technique dans la réalisation du Schéma Régional du Climat, de l'Air et de l'Énergie (SRCAE), co-élaboré par l’État et le conseil régional d’Auvergne.

Elle apporte une aide méthodologique et des informations techniques aux 12 collectivités obligées de réaliser un Plan Climat Énergie Territorial (PCET). Elle souhaite également impulser des PCET volontaires dans des collectivités non obligées. Le PCET est en effet une démarche qui semble incontournable pour encadrer et structurer les actions sur l’énergie et le climat dans un territoire.

Exemples à suivre

L’ADEME, la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) et le conseil régional d’Auvergne travaillent à la mise en relation des animateurs de PCET ou de démarches assimilées, à travers le réseau ACE – Auvergne Climat Énergie. Le but de ce réseau est de créer un espace d’échanges afin d’offrir aux animateurs une base de discussion et de documentation mutualisée.

Le réseau ACE doit aussi permettre la valorisation et la réplication d’actions exemplaires mises en place sur certains territoires.

À ce jour, les participants à ce réseau sont : le conseil régional d’Auvergne, les 4 conseils généraux, Moulins Communauté, Vichy Val d’Allier, la Communauté d’Agglomération Montluçonnaise, Clermont Communauté, la Ville de Clermont-Ferrand, la Communauté d’Agglomération du Puy-en-Velay, la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurrilac, le Parc Naturel Régional du Livradois-Forez et le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne.

Chacune de ces collectivités travaille sur un plan d’actions intégré à leur PCET, par lequel des démarches remarquables seront mises en place.

Source : Conseil régional d'Auvergne